Le blog

La trouille de ne pas « faire comme il faut »

Oui, ça m’arrive touuuuuuuuuuuuuuut le temps.

Au départ je pensais dire ça par rapport à mes mariées, parce que c’est quand même toi qui te charges de vêtir l’une des deux star de la soirée (voir même un peu la deuxième), que tout le monde va scruter ton taff, demander où la chose a été faite, par qui etc.

 Psycho (1960) Directed by Alfred Hitchcock Shown: Janet Leigh (as Marion Crane)(Source : Google Image, Psychose d’Alfred Hitchcock)

Puis je me suis dit que non, pour les shootings aussi c’est l’angoisse. Que je soit présente ou pas.

L’avantage de ne pas être là, c’est que si y a une bourde, tu te dis que t’as pas eu d’essayage avant, que les créas à distance c’est quand même pas supra facile mais à côté de ça, tu croises les doigts et pries tout les dieux de la couture pour que rien ne craques (pour tout vous dire, j’ai jamais eu de « vrai » soucis ouf).

Et l’avantage d’être sur place, c’est que tu peux toujours retoucher ce qu’il faut toi-même en direct. Mais ça n’empêche absolument pas d’avoir un tract monstre et la trouille que tu te sois plantée (même avec des essayages, ce qui parait encore plus « stupide »).

 

Du coup je me rappelle aussi que même pour les commandes de proches, c’est la même chose. V’là l’angoisse de savoir si tel ou tel truc va plaire/aller à la personne concernée. Sans compter le fait que tu flippes que le côté relationnel (amis/famille) fausse un peu tout et que l’on n’ose pas te dire si quelque chose ne va pas (du coup tu répètes bien 12 000 fois que si il y a un élément qui ne convient pas, faut le dire, tu ne te vexeras pas du tout toussa toussa).

 

Vous l’aurez compris, j’ai toujours peur de mal faire, de ne pas jamais assez bien faire … perfectionniste ?

Junger Mann schneidet englischen Rasen(Source : Google Image, Perfectionniste)

Non … si peu … 😀

On pourrait croire que du coup, ça complique un peu ma vie mais c’est en réalité une force. J’essaye de tirer que le positif de ce trait de caractère, gardant le côté pointilleux et travaillant sur les angoisses que ça peut générer pour éviter que ça ne me parasite trop.

Et ça me réussit plutôt bien jusque là.

Bon, je file, je dois aller un peu m’angoisser à l’atelier avec ma prochaine robe de mariée d’été !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s